Comment entraîner son chien pour le canicross ?

Vous adorez courir avec votre animal ? Alors, faites du canicross avec votre chien. Mais attention, ce sport ne doit pas être source de souffrance pour l’animal ! Voici 3 blocs de conseils pour vous aider à bien vous y prendre lors de vos séances d’entraînement avec votre chien. Surtout, ne négligez pas ces entraînements, car un chien bien entraîné est un chien performant !

La discipline à adopter

Oui, il y a toute une discipline à appliquer. Commencez par vérifier que les équipements que vous avez choisis vous conviennent ainsi qu’à votre chien. Il est important que la course se fasse dans le confort. Notamment, votre chien doit être à l’aise avec le harnais. Ce harnais est l’équipement principal du canicross. Ne négligez donc pas son choix. Si votre chien fait partie des races qui sont incapables de fournir un effort respiratoire (le bouledogue par exemple), abandonnez l’idée de faire du canicross avec lui. Le braque allemand, le greyser et l’alaskan font partie des meilleures races pour cette course. Réservez deux à trois jours par semaine pour un entraînement sur terrain et dans les conditions du concours (avec le harnais et en traction). Les autres jours, faites l’entraînement en libre, c’est-à-dire sans harnais. Au début, commencez par des séances de 10 minutes quotidiennes, puis augmentez à 30 minutes et ensuite à une heure. Pour les journées en traction, lorsque vous sentez que votre chien s’est bien adapté au rythme, courez environ 2 heures avec des pauses pour hydrater l’animal.

Les grands principes du programme d’entraînement

Entraînez-vous uniquement sur 4 types de circuits : à la plage, en forêt, des sentiers de terre, des chemins de sable. En outre, le chien ne doit commencer le canicross qu’à la fin de sa croissance, jamais durant sa croissance. Autre point important à souligner, l’évolution de l’entraînement doit être progressive. Autrement dit, n’attendez pas de votre chien qu’il soit implacable du jour au lendemain. Enfin, votre chien doit très bien vous obéir et surtout, il doit connaître les ordres : c’est fondamental pour que vous puissiez lui indiquer le chemin à suivre durant le parcours lors de la compétition.

Des conseils supplémentaires

Une fois par mois, prenez rendez-vous chez le vétérinaire pour contrôler que tout va bien chez votre chien. Sachez qu’un seul petit problème de santé, les plus insignifiants, et les performances de votre chien peuvent diminuer. Un chien en bonne forme physiquement est un chien endurant et fort. En outre, accordez à votre chien des périodes de totale distraction : réservez, par exemple, une demi-journée pour uniquement jouer avec lui et l’emmener se promener dans son coin préféré. Enfin, veillez à ce que psychologiquement il soit en pleine forme. Oui, si vous l’ignoriez jusqu’ici, maintenant vous savez : un chien peut être déprimé, il peut être stressé, il peut être angoissé aussi. Ses problèmes psychologiques sont susceptibles de constituer un frein à son amélioration et peuvent ralentir ses efforts. Un chien en bonne santé sera heureux de faire des entraînements et des courses avec vous.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked